Un peu de nourriture Malaisienne

Voilà 30 jours que je me suis installée et ai adopté ma petite routine. 30 jours sur 145. Ce n’est pas grand chose, mais c’est aussi énorme.

Une dizaine de jours ce sont écoulés depuis mon dernier article, et pourtant, j’ai encore de quoi vous régaler les papilles !

À Petaling Street, principale rue piétonne, touristique et commerçante du quartier chinois, entre deux boutiques, il y a un vieil homme qui vend des pancakes. Des pancakes à la noix de coco ou au beurre de cacahuète. (Édit, ce sont des Apam Balik en fait !). Allez en acheter puis errez dans les rues remplies de touristes. C’est comme se balader entre les étals des marchés de Noël avec du vin chaud. Vous aurez un pancake pour 1 ringgit (≈0,20 centimes).

Une fois que vous en aurez fini avec les pancakes, allez manger des samosas, vous en aurez pour quelques ringgits, 1€ tout au plus. Faits de pommes de terre, d’épices (beaucoup d’épices) et de gingembre, ils sont vendus à peu près dans tous les coins de rues. 

Au premier plan : des beignets salés à base de légumes et de noix de coco…je retrouverais bientôt leur nom !
Au milieu : les fameux samosas.

Si vous êtes toujours dans Chinatown, il y a un café sur Jalan Hang Jebat qui mérite toute votre attention. Café, bar, restaurant, il est multi-fonctions. Un peu plus cher que les autres endroits, j’y ai mangé un Fried Chicken Satay absolument excellent. Pas de photo dans l’immédiat puisque mon téléphone a subit une petite mésaventure !

Niveau fruits aussi vous allez être gâtés : ramboutants, pitayas et autres fruits aux noms presque imprononçables s’étalent à perte de vue sur les marchés !

Toujours dans la gastronomie malaisienne, voici 3 plats que j’ai pu manger à différentes occasions. En général, tout est épicé, même un plat qui n’est point épicé pour eux sera épicé pour vous. Il existe aussi une diversité de plats assez impressionnante. La nourriture malaisienne est un mélange entre chinois, thaï, indien…il y en a pour tous les goûts !

Il y a une rue dans le centre de Kuala qui est pleine de restaurants uniquement. Elle longe Changkat, la rue des bars. Vous y trouverez tous les types de nourriture, même si moi j’avais mangé un dessert chinois là bas : de la glace, du citron, et de la gelée…le bonheur !

De la glace, de la gelée et du citron…rien de plus.

Vous aurez aussi l’occasion de goûter la soupe de porc, porc chop soup. Globalement cela se compose de : curry, paprika, origan, porc, chili, feuilles de laurier, bouillon de poulet, pommes de terre, brocoli, carotte, oignon et céleri. Et franchement, c’est un pur délice ! Disponible dans tous les petits restaurants qui longent les rues, du matin jusqu’au lendemain vous pouvez en avoir pour quelques ringgits seulement. (Pas d’image dans l’immédiat).

Faire ses courses est aussi devenu un sacré challenge. Vous ne trouverez pas de légumes “non-emballés” ailleurs que dans les marchés. Du pain ? Il y a des boulangeries dans les grands centres commerciaux, mais la baguette est une pâle copie de ce que l’on peut trouver en France. Ce qui commence à me manquer ? Le fromage. Non ils ne connaissent absolument pas, alors quand on leur explique le principe d’une bonne fondue savoyarde, ils nous prennent un peu pour des fous !

Vous l’aurez compris, la nourriture c’est bon, c’est super diversifié, mais quand il manque quelque chose, difficile d’en trouver !

Édit : cet article a plus d’un mois de retard à cause d’un petit problème que j’ai eu avec mon site puis avec mon téléphone. Maintenant que tout est réglé, les billets vont revenir de plus belle !

………………………………………………………………………………………………………………………………………………

Hello!

It’s been 30 days since I moved here and adopted my little routine. 30 days out of 145. It is not much, but it is also huge.
Ten days have elapsed since my last article, and yet, I still have something to treat you taste buds!

At Petaling Street, the main pedestrian, tourist and shopping street in Chinatown, between two shops, there is an old man selling pancakes. Pancakes with coconut or peanut butter. (Edit, they are Apam Balik actually!). Go buy some and wander the streets filled with tourists. It’s like strolling between the Christmas market stalls with mulled wine. You will have a pancake for 1 ringgit (≈0.20 cents).

Once you’re done with the pancakes, eat samosas, you’ll get a few ringgit, 1€ at most. Made from potatoes, spices (lots of spices) and ginger, they are sold pretty much in every street corner.

If you are still in Chinatown, there is a cafe on Jalan Hang Jebat that deserves your full attention. Café, bar, restaurant, it is multi-functions. A little more expensive than other places, I ate Fried Chicken Satay absolutely excellent. No picture immediately because my phone has suffered a small mishap!

Level fruits also you will be spoiled: rambutants, pitayas and other fruits with almost unpronounceable names spread as far as the eye can see on the markets!

Always in the Malaysian gastronomy, here are 3 dishes that I could eat on different occasions. In general, everything is spicy, even a dish that is not spicy for them will be spicy for you. There is also a variety of dishes quite impressive. Malaysian food is a mix of Chinese, Thai, Indian … there is something for everyone!

There is a street in the center of Kuala which is full of restaurants only. It long Changkat, the street of bars. You will find all types of food, even if I had eaten a Chinese desert there: ice, lemon, and jelly … happiness!

You will also have the opportunity to taste the soup of pork, pork chop soup. Overall it consists of: curry, paprika, oregano, pork, chili, bay leaves, chicken broth, potatoes, broccoli, carrot, onion and celery. And frankly, it’s a pure delight! Available in all the small restaurants that run along the streets, from morning to the next you can get some for a few ringgits only.

Shopping is also a challenge. You will not find “unpackaged” vegetables anywhere other than in the markets. Bread? There are bakeries in major shopping centers, but the baguette is a pale copy of what can be found in France. What am I missing? Cheese. No they do not know, so when you explain the principle of a good fondue Savoyard, they take us a little crazy!

You’ll understand, the food is good, it’s super diverse, but when it is missing something we feel it.

Edit: this article is more than a month late because of a small problem that I had with my site then with my phone. Now that everything is settled, the tickets will come back again!

Laisser un commentaire