Vélo Vert Festival 2018 – Villard-de-Lans

Le 1er, 2 et 3 juin dernier j’étais au Vélo Vert Festival (VVF) à Villard-de-Lans.

 

Week-end organisé 1 semaine avant avec pour objectif :

  1. faire la Mythic Mérida rando (70km et 2300m de D+)  ✓
  2. dormir en bivouac et totale autonomie (pas de douche de prévue…mais on trouvera bien) ✓
  3. trouver mon nouveau sac à dos Prism (vous en entendrez beaucoup parler à partir de maintenant) ✓
  4. rencontrer Julien Absalon ✓
  5. avoir du beau temps ✓ 𐄂

Petit bilan :

La Mythic Mérida, rando qui mérite bien son nom, nous en aura mis plein la vue ! Elle me faisait un peu peur au départ, autant pour le kilométrage que pour le dénivelé. Autre point important, je roule en XC, c’est-à-dire, semi-rigide…limite pour une rando comme ça !

Vendredi : départ de Lyon vers 16h. L’excitation monte de plus en plus sur l’autoroute, à force de croiser des voitures avec des vélos, au final, on ne tient plus en place !  On arrive à Villard vers 18h, pour la fin du salon. Juste le temps pour nous de récupérer nos plaques de cadre pour le lendemain ! Vient ensuite la question du dodo…nous avons notre tente, mais nulle part où la planter. Après une petite heure à réfléchir, on toque chez une dame qui nous offre son jardin, face à son champ d’ânes.

Samedi, 8h : départ de la rando. On part dans les derniers puisque trouver de la place pour se garer est presque impossible. Les premiers kilomètres sont lents, on roule en troupeau sur les premiers singles, c’est seulement au bout de 2h que le monde commence à disparaître. Le premier ravito arrive beaucoup trop vite. On rencontre beaucoup de monde, trèèèèèès peu de filles (j’en ai croisé 5 ou 6 seulement !). Puis on finit par rouler avec d’autres que l’on croise très souvent : des Parisiens qui ont pris le train, puis la voiture, qui repartent le soir même…on en aura entendu des histoires !

12h : la matinée est passée vite, mais les jambes commencent à tirer. On espère que sur le 3e ou 4e ravitaillement il y aura plus à manger…faux espoir. Le repas de midi se résume à du fromage et…du fromage. Toujours pas de soucis mécaniques, on s’en sort plutôt bien à vrai dire.

14h : les kilomètres s’accumulent, on fatigue même si on profite toujours autant des paysages qui sont vraiment magnifiques. On marche beaucoup aussi, non seulement à cause de la boue, mais aussi des grimpettes qui sont plutôt dures ! Mais le soleil est là, bien au rendez-vous.

16h : dernier ravito et barrière horaire pour passer. On est limite, mais tout va bien, alors on continue…même si on avait l’espoir d’arriver trop tard pour pouvoir couper et rentrer plus vite.

17h : “pourquoi je me suis inscrite ?” ; “j’aurais été tellement mieux dans un bain chaud” ; “tu crois qu’ils le verront si je fais une pause ?” ; “Il est où le prochain ravito ? Ah non…il y en a plus…”. Petite chute au passage, je casse mon casque qui me quitte donc après 10 ans (oui j’crois bien !) de bons et loyaux services.

J’avais (encore) le sourire à ce moment-là…

18h15 : passage de l’arche d’arrivée…en pleurs. 10h sur la bête, beaucoup de fatigue, et encore plus de bonheur. Le temps d’arriver à la voiture, c’est le déluge, au moins nous aurons pris une douche !

Pour ce soir, un ami nous propose de venir dans le jardin devant son bungalow, on profite de sa douche par la même occasion ! Se sentir propre est un luxe que nous avions peur de ne pas avoir. Après notre bivouac improvisé, on va dormir.

Dimanche : on assiste aux 1ers championnats de France de VTTAE (VTT à assistance électrique). Une super ambiance, on aura notre photo avec Juju et nos autographes ! Je trouve aussi le sac à dos dont je rêvais. Les bénévoles auront étés au top malgré la chaleur, niveau organisation, rien à dire !

 

Un festival magique, à faire au moins une fois dans sa vie ! Peut-être que j’y retournerais pour me lancer sur l’enduro, rien de prévu encore, mais qui sait…

 

Même si je suis une fille, je suis jeune, j’ai un XC, je parle beaucoup, les coureurs auront étés au top, toujours le sourire, ou de l’aide à proposer. Donc si vous êtes une fille, le fait d’être seule ne doit pas vous empêcher d’aller au VVF, justement, lancez-vous !

 

Mes quelques déceptions :

Les ravitaillements de la mythic étaient peu fournis…peut-être parce que nous étions dans les derniers…ou pas. Mais pas de barres de céréales, pas de pain…

Les horaires du festival, 18h c’est tôt. Surtout quand notre rando terminait à la même heure. Finalement nous n’aurons profité du salon que le dimanche !

 

Petite mention spéciale à mon coéquipier et partenaire en sport, bivouac et activités en tout genre ! Merci Arthur d’avoir tenu jusqu’au bout, c’était quand même un sacré petit bout de rando et seule je n’aurais jamais pu la finir !

2 réflexions au sujet de « Vélo Vert Festival 2018 – Villard-de-Lans »

  1. Salut Mélanie …
    Nous avons fait un bout du parcours ensemble, notamment sur les 2 derniers ravitos …
    De beaux projets à venir … je te souhaite une belle route 🤘🏻
    Ah oui au fait, petite rectification, je ne t’ai pas si souvent vu à côté de ton XC à le pousser… 😉
    Un parisien en vadrouille dans le Vercors

    1. Bonjour !
      Ça me fait super plaisir d’avoir de tes nouvelles ! Le hasard fait bien les choses 😉
      Je le poussais quand tu n’étais pas là c’est pour ça !
      Au plaisir de se revoir

Laisser un commentaire