Grèce

Une vie de ferme

Hello !

 

10 jours ont passés depuis que je vous ai raconté ma petite arrivée folklorique ! Alors ne traînons pas, et laissez moi vous raconter comment je vis depuis. Quand on ne travaille pas, soit on dort, soit on mange, soit on va en ville, c’est simple comme programme.

Nous sommes actuellement entre 25 et 30 volontaires sur le camp, à s’occuper des chevaux. Chacun travaille 4 heures par jour, soit le matin, morning shift, soit le soir, evening shift.

On mange en général à 13h30 puis à 22h, mais comme on mange à la taverne, les clients sont servis en premiers donc nous, on termine souvent vers 16h et minuit. De 16h à 17h, on dort, on fait un petit tour rapide à la plage histoire de piquer une tête, on va à Skyros pour faire des courses ou aller boire un coup.

 

Voici un petit aperçu de Mouries Farm : au centre, vous avez le pré des workings horses (les chevaux qui font les balades l’après-midi, une dizaine), à droite le “rond”, là où on fait les balades et les bâtiments blancs sur le devant sont la taverne ! En bas à gauche on aperçoit vaguement notre camp avec les tentes.

 

Les mornings shifts :

  • 9h : nourrir les chevaux, remettre de l’eau
  • Aller chercher les workings horses dans le main herd (pré du troupeau)
  • Bricolage (réparer des barrières, refaire un toit…)
  • Aller chercher les bottes de foin
  • Ranger le camp
  • Ramasser le crottin
  • 12h : nourrir encore une fois les chevaux

 

Les evening shift :

  • 17h : nourrir, remettre de l’eau
  • Aller chercher des chevaux qui vont faire les balades, les panser
  • Préparer les balades
  • 18h : début des balades
  • Visites pour les touristes
  • Entraînement des chevaux qui en ont besoin
  • 20h : dernier repas
  • 21h : fin des balades, on ramène tous les chevaux dans le troupeau

 

Tous les volontaires n’ont pas l’habitude d’être avec des chevaux, certains en ont même peur, donc chacun à des tâches différentes en fonction de ses compétences. Lorsque Marion, la responsable de la ferme n’est pas là, c’est moi qui suis responsable du troupeau. 50 chevaux à gérer c’est presque plus simple qu’un bébé !

Comme on peut le voir sur les photos, il n’y a presque pas d’herbe. Les champs sont fait de terre et de cailloux, les chevaux y sont habitués, pas nous… Tout le monde s’est déjà retrouvé avec un orteil en sang puisque l’on est en permanence en tongs  ! Mais on fini par s’y habituer. La seule chose à laquelle je ne m’habitue pas, ce sont les mouches. Pour pouvoir dormir pendant la sieste, il faut se couvrir du peu de débardeurs qu’on a, et encore, les mouches trouveront toujours un moyen pour vous empêcher de dormir !

 

Voici donc un petit aperçu de notre travail en temps que volontaire. Le billet suivant, beaucoup plus long, vous racontera mes péripéties en tant que voyageuse !

 

À très bientôt

 

………………………………………………………………………………………………………………………………………………

 

Hello !

10 days have passed since I told you my little folk arrival! So do not hang out, and let me tell you how I live since. When we do not work, we sleep, we eat, we go to town, it’s a simple program.

We are currently between 25 and 30 volunteers on the camp, looking after the horses. Everyone works 4 hours a day, either in the morning, morning shift, or evening shift.

We usually eat at 13:30 and 22:00, but as we eat at the tavern, customers are served first so we often finish around 16:00 and midnight. From 16:00 to 17:00, we sleep, we make a quick ride to the beach to dive a head, we go to Skyros to go shopping or have a drink.

Here is a small overview of Mouries Farm (see the 1st picture): in the center, you have the field of the workings horses (the horses that go for walks in the afternoon, a dozen), on the right the “round”, where we go for walks and white buildings on the front are the tavern! In the lower left we can vaguely see our camp with the tents.

 

The mornings shifts:

9:00, feed the horses, put back water
Go get the workings horses in the hand herd (meadow of the herd)
DIY (repair barriers, rebuild a roof …)
Go get the haystacks
Clean the camp
Pick up the poop
12:00, feed the horses again

The evening shift:

17:00, feed, put back water
Go get horses that go for walks, dress them up
Prepare the rides
18:00, start of the walks
Visits for tourists
Training horses that need them
20:00, last meal
21:00, end of the walks, we bring back all the horses in the main herd

 

All volunteers are not used to being with horses, some are even afraid, so everyone has different tasks depending on their skills. When Marion, the farm manager is not here, I’m responsible for the group. 50 horses to manage is almost easier than a baby!

As can be seen on the pictures, there is almost no grass. The fields are made of earth and pebbles, the horses are used to it, not us … Everyone has already been with a bloody toe because we are always in tongues! But we get used to it. The only thing I do not get used to is the flies. To be able to sleep during the nap, it is necessary to cover oneself with the few tank tops that one has, and still, the flies will always find a way to prevent you from sleeping!

 

Here is a small overview of our work as a volunteer. The next post, much longer, will tell you my adventures as a traveler!

See you soon

 

 

Crédit photo : Alex Samaras, un ancien volontaire (Instagram – Portfolio – Blog)

19 ans, toutes mes dents et souvent en vadrouille avec mon vélo, mes baskets ou mon passeport ! Une vie faite de sourire et de défis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *